Relever le défi – Juillet 2020


    LE MOT HEBREU : « KROV MISHPACHA »

    « Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne. » (Exode 20v12)

    Lorsque j’étais enfant, grand-père était déjà décédé et c’était notre grand-mère qui nous gardait proche les uns des autres. Lors des vacances, elle nous réunissait autour d’une grande table : ses enfants, leurs époux et épouses, leurs enfants, mes nièces et neveux, mes parents, tantes, oncles et cousins étaient tous présents. Après avoir rendu grâces pour le repas, nous avions un temps de communion tous ensemble qui se poursuivait après le repas, un temps unique où nous étions proches les uns des autres, cette proximité que je crois aujourd’hui le monde a presque perdu. Nous étions une famille « musicale », l’un entonnait un chant, un autre jouait au piano, un autre encore lisait une poésie etc… et grand-mère nous rappelait toujours la Bible. Notre famille a toujours eu des liens étroits avec notre parenté. Cela nous donnait un sentiment de proximité, un sens d’appartenance et d’identité en tant que famille.

    Nous étions une famille profondément religieuse et Dieu en était le centre pour ma grand-mère. Elle n’avait aucun problème à nous le partager. Je pense tristement aux millions de gens dans le monde aujourd’hui qui
    ne peuvent pas expérimenter ces réunions de famille… peut-être parce qu’ils n’ont jamais connu leur père ou leur mère.

    Une chose que j’ai apprise en habitant en Israël depuis si longtemps est que les familles israéliennes aiment également les temps en famille. Il existe une expression en hébreu « krov mischpacha ». Quand vous arrivez
    dans une maison, vous n’arrivez pas les mains vides, vous apportez quelque chose, un cadeau, par exemple des fleurs, du vin ou un plat culinaire. Je comprends que le mot hébreu pour « nom » est « shem », mais il est utilisé pour désigner plus qu’un nom. Cela peut être le « souffle » même d’un individu… en d’autres termes nous devons montrer le HaShem / caractère de Dieu aux autres et tout particulièrement dans notre propre famille. Si cela n’est pas le cas, nous violons Ses Commandements et en quelque sorte prenons Son Nom en vain. (en le représentant faussement)

    Je suis en compagnie aujourd’hui de quelqu’un de spécial, une amie de très longue date qui vit dans la région de Shomron en Judée Samarie, le coeur d’Israël. Il s’agit de Sondra Baras qui est une voix unique pour son pays. C’est une amie qui va vous partager son coeur sur le sens profond de Krov Mischpacah.

    Retrouvez votre bénédiction de Jérusalem !
    Sondra Baras, CFOIC (Communautés des Chrétiens Amis d’Israël) : www.cfoic.com
    https://youtu.be/_WLfVr4oayU

    PRIONS ENSEMBLE DANS L’UNITE L’AMOUR POUR ISRAËL

    • Prions pour ces Palestiniens qui ont été torturés ce mois passé pour avoir dit « qu’ils préféraient être des Israéliens et vivre sous les lois israéliennes ». Dire quelque chose de semblable dans un environnement comme le leur actuellement est extrêmement dangereux. Depuis qu’ils ont pris cette position, certains d’entre eux payent le prix et l’Autorité Palestinienne veut nuire à leur vie. Prions pour ces individus qui se sont positionnés en faveur d’Israël, qui les traitent justement, en honorant le travail qu’ils font, en leur payant leur salaire et leur permettant de rentrer dans leur famille chaque jour. Qui ne voudrait pas vivre ainsi en Israël, un Pays où quiconque désire vivre en paix peut le faire. « C’est du fruit de sa bouche que l’homme rassasie son corps, c’est du produit de ses lèvres qu’il se rassasie. »(Proverbes 18v20)
    • Supplions le Seigneur pour l’arrêt des luttes entre frères en Israël. Les querelles ont actuellement lieu entre différentes sectes juives orthodoxes. Une partie accuse l’autre d’idolâtrie en priant sur les tombes de rabbins décédés. (Exode 20v3 / Mathieu 4v10 / Luc 4v8)
    • Prions avec ardeur la Parole de Dieu et demandons-Lui qu’Il détruise le coronavirus en Israël. Il s’est répandu de ville en ville et de plus en plus d’Israéliens sont infectés, y compris à Haïfa où il y avait encore peu de cas déclarés. Prions pour la repentance et le retour vers Dieu dans tous les domaines de la vie israélienne. « Aie pitié de moi, Eternel car je suis sans force ; Guéris-moi, Eternel ! Délivre mon âme, sauve-moi à cause de ta miséricorde. Mon âme est toute troublée ; et toi, Eternel ! jusqu’à quand ? »( Psaume 6v3-4) (2 Chroniques 7v14 / 6v27/ Esaie 43v7)
    • Remercions Dieu pour l’Aliyah (immigration vers Israël) qui a souvent eu lieu pendant des temps dangereux et troublés. L’Aliyah augmente en même temps que l’antisémitisme augmente dans le monde. Prions pour les personnes juives, qu’elles réalisent qu’Israël est leur maison et que Dieu veut qu’elles retournent sur cette terre. « Je prendrai plaisir à leur faire du bien et je les planterai véritablement dans ce pays, de tout mon coeur et de toute mon âme. » (Jérémie 32v41)
    • Intercédons pour les familles israéliennes qui ont perdu un bien-aimé du coronavirus, pour ceux qui travaillent au sein du système de santé car ils sont débordés. Prions pour un vaccin sans composant dangereux. Prions qu’Israël excelle dans tous les domaines, médical, scientifique et technologique, mais surtout spirituellement, afin que le monde l’a suive. Qu’elle devienne une vraie lumière pour les nations. (Esaie 42v6). Prions qu’Israël trouve sa vraie identité dans la Torah, que chaque Israélien vienne à connaitre le Dieu Tout Puissant et abandonne les voies des nations. Dieu s’est engagé à accomplir leur retour. A présent Israël doit s’engager à obéir. Avec amour dans nos cœurs, prions pour sa destinée spirituelle à venir.

    A Son Service avec Joie,
    Sharon Sanders